Maladie de Legg-Perthes-Calvé

Maladie de Legg-Perthes-Calvé

La maladie de Legg-Perthes-Calvé affecte l'articulation au niveau de la hanche et cause éventuellement l'arthrite et de l'inflammation. La douleur que cause cette maladie peut être débilitante et cause souvent l'immobilité. La maladie commence par faire perdre l'approvisionnement en sang au niveau de la tête du fémur, ce qui fait éventuellement en sorte que la tête du fémur meurt. Cette partie de l'os s'effondre (dans une radiographie, on voit que la tête du fémur est beaucoup moins dense qu'un os normal) et le cartilage qui l'entoure se fissure et se déforme.

On ne connaît pas la cause de la maladie mais elle se manifeste habituellement chez les races de petite taille, durant leur première année de vie. Si votre animal présente un des symptômes suivants, contactez-nous afin de prendre rendez-vous pour un examen.

Symptômes :


  • Bruit au niveau de la hanche
  • L'animal boite d'une (ou des deux) des pattes arrière
  • Boitement
  • L'animal est réticent à se lever, à jouer ou à sauter
  • Perte de masse musculaire au niveau des cuisses
  • Faiblesse

Diagnostic et traitement

Bien que certains des symptômes de la maladie ressemblent à ceux d'autres maladies dégénératives touchant les pattes arrière (dysplasie de la hanche, luxation de la patella, etc.), il n'est pas compliqué de déterminer le diagnostic de la maladie de Legg-Perthes-Calvé. Lors de l'examen, le vétérinaire réalise des radiographies qui permettent de déterminer la maladie dont souffre l'animal.

L'intervention chirurgicale est l'option la plus souvent choisie par les vétérinaires lorsqu'ils cherchent à traiter la maladie de Legg-Perthes-Calvé. L'ostéotomie fémorale de varisation est la chirurgie la plus courante et la plus efficace pour traiter cette maladie. Lors de l'intervention, le vétérinaire retire la tête du fémur, et dans certains cas, le col du fémur. Après la guérison, le corps crée une nouvelle articulation formée par du tissu fibreux et de tissu cicatriciel qui remplacent la tête du fémur. Une fois que l'animal s'est reposé pendant quelques semaines et que le tissu cicatriciel s'est accumulé, on entame la physiothérapie afin d'améliorer la capacité de mouvement de l'animal. On procède à de l'hydrothérapie et à d'autres traitements qui ne requièrent pas que l'animal ait à porter son poids. La gestion du poids devient extrêmement importante car on veut éviter d'ajouter du stress au niveau de la hanche. On met souvent en oeuvre un programme de nutrition dans les cas des animaux ayant des gènes de prédisposition à l'obésité. L'intervention est souvent efficace en ce qui concerne la prévention de la douleur et l'amélioration de la capacité de mouvement.

Si vous avez des questions à propos du traitement de la maladie de Legg-Perthes-Calvé, contactez-nous dès aujourd'hui.